Contribuer

Vous êtes lecteur de Joyce Carol Oates, et vous souhaitez rejoindre le blog de manière ponctuelle ou régulière ?

Le blog est principalement axé sur les critiques de lecteurs, dans un premier temps nous recherchons donc surtout des lecteurs (déjà blogueurs ou non) qui souhaitent partager leurs avis.

L'inscription au blog vous permet de rédiger et de proposer vos billets, mais vous avez également la possibilité de communiquer avec les autres contributeurs. Vous disposez d'un profil, d'une messagerie privée et d'une messagerie publique. Il ne s'agit en aucun cas d'un forum, mais d'un simple système interne au blog.

L'accès à votre profil se fait depuis la barre d'administration WordPress.

Une fois inscrit il vous suffira de rédiger votre critique, d'indiquer les éléments demandés (édition, titre original, etc.) et de la proposer.

L'administration se chargera de la mise en forme, de la correction, de l'ajout d'éventuels éléments manquants, puis de sa mise en ligne.

Il n'y a pas de contrainte au niveau du contenu de votre critique ni de sa longueur, néanmoins, les avis (vraiment) trop succincts*, sans arguments, ne donneront pas envie d'être lus. À vous de dire ce que vous avez à dire, comme vous le sentez, mais en justifiant un minimum votre propos. 

Si vous ne vous sentez pas l'âme d'un blogueur, n'hésitez pas à partager vos impressions en commentaires des critiques déjà en ligne, ou sur notre forum dédié à JCO.

Vous pouvez donner votre avis sur n'importe quel écrit de Joyce Carol Oates : roman, recueil de nouvelles, novellapoésie ou article de presse. Les critiques de films adaptés des romans de JCO sont également bienvenus.

Important : vous avez bien évidemment le droit de ne pas avoir aimé, et de le dire. Ceci n'est pas un site à la gloire de JCO, mais un blog destiné à mettre en avant son œuvre dans toute sa diversité. 

S'inscrire 

(n'oubliez pas de remplir votre profil et de vous présenter un peu dans le champ Biographie 🙂 

Besoin d'aide ? Tutoriel rapide pour les Contributeurs

 

* deux ou trois lignes ne suffisent pas !