Aller au contenu

Nous étions les Mulvaney

La chronique familiale, par excellence. Nous étions les Mulvaney est emporté d'une force insufflée par un écrivain au sommet de son art.

...Quelques infos...

  • Titre original : We Were the Mulvaneys
  • Année de publication : 1996
  • 1re édition en France: 1998
  • Traduit par Claude Seban
  • Éditeur : Stock
  • ISBN-13 : 978-2-234-06046-3
  • Nombre de pages : 740

...Selon l'éditeur...

Chez les Mulvaney, on forme une famille unie, soudée, aimante, une joyeuse tribu composée du père Michael, chef d'entreprise, des quatre enfants, Michael Junior, Patrick, Marianne et Judd, le narrateur, et de Corinne la mère, un rayon de soleil, dynamique et débordante de charité chrétienne. Bien qu'un drame couve on le pressent dès le début du roman pendant des années rien ne perturbe ce paradis familial. Mais, un jour de 1976, par une belle soirée de fête au collège, Marianne est violée. La famille entière sombre dans la sordide réalité de l'Amérique rurale. Désirs de vengeance, peurs, chacun à son tour quitte la maison. Seule Marianne garde la nostalgie du passé. Récit d'une traversée du désert, d'une déchéance annoncée, la saga de la famille Mulvaney tire pourtant sa révérence sur une note d'espoir. Un grand roman classique et séditieux, à la sauce américaine

...L'avis de Groucho...

La chronique familiale, par excellence.
Nous étions les Mulvaney est emporté d'une force insufflée par un écrivain au sommet de son art.
Juste, drôle, émouvante, cette description d'une famille américaine durant la seconde moitié du vingtième siècle pose Joyce Carol Oates comme un auteur contemporain majeur.
Peu d'écrivain ont su atteindre le subtil équilibre entre le style et l'histoire. Car JC Oates est une fantastique conteuse doublée d'une vraie styliste.
On rit, on pleure avec les Mulvaney, mais jamais on ne reste insensible.
Un des sommets du roman américain contemporain.
Plus de mots ne saurait pas rendre hommage à cette artiste et prendrait le risque de commettre la faute de goût.
Laissez-vous inviter par cette famille… Vous êtes un Mulvaney.

Appréciation : 

Les derniers articles par Groucho (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *