Aller au contenu

Carthage

Carthage est à classer parmi les grands romans de cette dame de la littérature américaine. D'ailleurs a-t-elle écrit un ouvrage qui ne serait pas classable dans cette catégorie.

...Quelques infos...

  • Titre original : Carthage
  • Année de publication : 2014
  • 1re édition en France: 2015
  • Traduit par Claude Seban
  • Éditeur : Philippe Rey
  • ISBN-13 : 978-2-84876-481-8
  • Nombre de pages : 608

...Selon l'éditeur...

Tout semble aller comme il se doit dans la petite ville de Carthage en ce début de juillet 2005, si ce n’est que Juliet Mayfield, la ravissante fille de l’ancien maire a, pour des raisons peu claires, rompu ses fiançailles avec le caporal Brett Kincaid, héros de retour de la guerre d’Irak. Un héros très entamé dans sa chair et dans sa tête, dont pourtant Cressida, la jeune sœur rebelle de Juliet, est secrètement amoureuse. Or, ce soir-là, Cressida disparaît...
Sept ans après, un étrange personnage surgit qui va peut-être résoudre l’impossible mystère. C’est ce que vise Joyce Carol Oates qui est sur tous les fronts : violence, guerre, dérangement des esprits et des corps, amour, haine. Et même exploration inédite des couloirs de la mort… Un roman puissant et captivant. (j'ai un peu raccourci le texte de la 4è de couverture qui, à mon sens, en dit un peu trop)

...L'avis de Groucho...

Carthage est à classer parmi les grands romans de cette dame de la littérature américaine. D'ailleurs a-t-elle écrit un ouvrage qui ne serait pas classable dans cette catégorie.

Tous ses ingrédients favoris, et les nôtres, sont présents. À commencer par cette capacité à décrire de l'intérieur le bonheur d'une famille, puis, d'y glisser le grain de sable et de faire virer l'ensemble au drame.

Nous sommes tour à tour les quatre éléments de cette famille aimante, soudée. Puis, nous voyons sous nos yeux, la joie, le bonheur, les quitter, un par un.
Avec Carthage, JC Oates revient à une écriture plus classique, comme si elle s'était lassée de ses dernières expériences. Ou plus simplement pour nous prouver qu'elle maîtrise toujours chaque ligne, chaque mot qu'elle choisit.

Comme un grand roman, Carthage brasse des thèmes puissants comme, la vie, la mort, l'amour, la guerre, la psychologie féminine, masculine, l'enfance, la vieillesse, l'absence et la présence de l'être aimé.

Je m'arrête là. Car je ne souhaite pas sur-vendre ce roman, en effet, nous connaissons trop bien ce phénomène qui peut provoquer des déceptions.

Appréciation :      

Les derniers articles par Groucho (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *